Faits Divers

La baronne britannique Michelle Mone se lance dans les ICO

Michelle Mone

La baronne d’outre-mer Michelle Mone lance une nouvelle plateforme d’investissement, EQUI, par le biais d’une ICO très médiatisée, et rechercherait un financement de 75 millions de dollars.

Selon Business Insider, Mone, figure de proue du capitalisme féminisé dans le milieu des affaires anglo-saxon, souhaiterait que sa plateforme « rende le capital-risque ouvert à un public plus large. »

La plateforme chercherait à dénicher des entreprises innovantes basées sur la blockchain et ayant un fort potentiel de croissance. Les investisseurs pourront participer à ces projets par l’intermédiaire d’EQUItoken, dérivé de Ethereum. Doug Barrowman, milliardaire et compagnon de Mone, dirigera l’équipe de sélection.

« Blockchainiser » le capital-à-risque

M. Barrowman affirme que la plate-forme modernisera le marché du capital-risque et « ouvrira le champ d’investissement aux acteurs non professionnels du secteur. » Le montant minimum de participation dans la pré-vente, par contre, s’élève à la somme plutôt aristocratique de $100 000. En revanche, la vente elle-même se démocratise avec un ticket d’entrée à $100.

Le conseil d’administration d’EQUI va à la fois dénicher et accompagner des projets de la blockchain. Selon M. Barrowman,« ces entreprises auront besoin non seulement de capitaux, mais aussi d’expertise pour mener le projet à bien et atteindre son plein potentiel. »

Pour Mone, le projet offre également « la possibilité de rendre l’investissement technologique plus accessible aux femmes. »

Les deux dirigeants misent leur réputation sur le succès du projet. « Nous jouissons d’une réputation incroyable », a dit Mone, n’affichant aucune fausse modestie. « Il est inadmissible que nous rations ce projet. »

Ce n’est pas la première fois que la businesswoman écossaise se lance dans la crypto-monnaie. En 2017, Mone et son compagnon ont monté une entreprise à Dubai permettant aux millionaires du bitcoin d’investir dans l’immobilier.

Issue d’une famille ouvrière modeste de l’est de Glasgow, Mone monte son entreprise de lingerie, Ultima, en 1996 et devient par la suite multi-millionaire et l’une des plus célèbres entrepreneuses de la Grande-Bretagne. En 2015, elle a été nommée à la Chambre des Lords, d’où son titre de « Baronne ».

Fondé en 2018, journaldutoken.com a pour but de vous livrer tous les développements afférents aux ICOs - les nouvelles technologies propulsées par les start-ups de la blockchain - ainsi que les crypto-monnaies qui y sont associées.

Copyright © Journal Du Token, Paris 2018.

To Top