ICO

Clearify: les tentatives de fraude dans l’espace ICO s’élèvent à une centaine par jour

Le fiasco LoopX de la fin de semaine dernière, où l’équipe derrière l’ICO frauduleuse s’est fait la malle en emportant un butin de près de 5 millions de dollars selon certaines estimations, était tout simplement la dernière en date d’une longue liste d’escroqueries qui persistent dans l’espace ICO.

Pour la première fois, cependant, il semble qu’il serait maintenant possible de disposer d’estimations quantitatives sur l’ampleur de ce phénomène.

Clearify, un service de vérification d’adresses de crypto-monnaie basé en Australie, a publié des estimations préliminaires après avoir effectué un examen du nombre d’adresses frauduleuses apparaissant sur les réseaux sociaux en temps réel.

LA PLUPART DES TENTATIVES D’ESCROQUERIE FINISSENT PAR ÉCHOUER

« Nous avons commencé à construire la bibliothèque d’adresses frauduleuses et/ou suspectes qui alimente notre système de signalement d’escroquerie il y a une semaine », a déclaré Dale Drury, porte-parole du projet, « et pour le moment, nous signalons un peu plus d’une centaine d’adresses suspectes par jour, en moyenne. »

On estime à plus de 150 le nombre d’adresses de contributions frauduleuses apparaissant sur Twitter rien que sur les deux derniers jours. Le problème semble donc être davantage une épidémie qu’un phénomène occasionnel.

La plupart de ces adresses n’ont pas de fonds dans leur portefeuille, ce qui est un signe positif en quelque sorte. Un signe probable, peut-être, que la plupart des tentatives d’escroquerie aboutissent à l’échec et qui, en soi, pourrait indiquer que les investisseurs en ICO sont de plus en plus conscients de la nécessité d’une vérification diligente.

Toutefois, la légèreté relative de l’escroquerie LoopX – dont l’équipe de projet est restée totalement anonyme et qui a fourni un livre blanc dépourvu de substance – peut suggérer que de nombreux investisseurs ne posent toujours pas les questions de base.

La base de données d’adresses d’escroqueries Clearify est à la fois alimentée en se basant sur des recherches de l’équipe Clearify et sur des signalements provenant de personnes externes. En ce moment, la plupart des adresses suspectes sont signalées par l’équipe de Clearify elle-même.

Cependant, avec une meilleure connaissance du nouveau service, l’équipe espère que la vigilance collective de la communauté lui permettra éventuellement de construire une bibliothèque quasi complète, mise à jour en temps réel de toutes les opérations d’escroquerie en cours.

Les lecteurs qui rencontrent des adresses suspectes peuvent les signaler à l’aide du formulaire présent sur la plateforme Clearify. Les utilisateurs peuvent également vérifier si une adresse de contribution se qualifie comme suspecte ou validée sur la page d’accueil de la plate-forme.

Étant donné que la plupart des ICOs actuellement ne sont pas abonnés à un service de vérification d’adresses, et en l’absence de cadres réglementaires officiels presque partout pour les ICO, la collaboration et la pression communautaires semblent demeurer les moyens les plus prometteurs de lutter contre les fraudes.

Fondé en 2018, journaldutoken.com a pour but de vous livrer tous les développements afférents aux ICOs - les nouvelles technologies propulsées par les start-ups de la blockchain - ainsi que les crypto-monnaies qui y sont associées.

Copyright © Journal Du Token, Paris 2018.

To Top
%d blogueurs aiment cette page :