Faits Divers

La médaille d’argent de Bloeman vaut son poids en or pour la blockchain

Bien que les Jeux olympiques soient censés être destinés aux amateurs, les athlètes doivent gagner leur vie. Certains sont subventionnés par leur gouvernement, d’autres par les marques de produits sportifs ou encore tout recemment par des startups de la blockchain comme Ted-Jan Bloemen.

Et de plus, ça semble payer. Hier, le canadien est devenu le premier athlète rémunéré en crypto-monnaie à remporter une médaille olympique, décrochant l’argent dans la finale du 5000 mètres de patinage de vitesse masculin.

SPONSORING PAYÉ EN CRYPTO

Le détenteur du double record du monde canadien s’est associé à deux ICO: ONG Social et CEEK VR, ce qui témoigne de la présence grandissante de la technologie des blockchains.

ONG Social est un tableau de bord de réseaux sociaux qui encourage la participation des utilisateurs par le biais de récompenses en tokens, tandis que CEEK VR est une plateforme qui permet aux utilisateurs d’assister à des concerts et à des événements au travers de leur casque de réalité virtuelle.

Selon Bloemen, « Leur approche progressiste des médias sociaux et de la VR, associée aux crypto-monnaie apporte une toute nouvelle perspective. Une perspective qui, je crois, a beaucoup de potentiel! »

Dans le cadre de l’accord, Bloemen serait payé en crypto-monnaie. En retour, son contrat avec ONG l’oblige à partager son périple olympique sur son réseau social.

Cependant, son contrat avec CEEK VR sera un peu plus engagé, ce pour quoi l’athlète devra collaborer avec l’équipe de projet à la production d’un nouvel univers de patinage en réalité virtuelle.

Le CEEK VR espère que le parrainage prouvera l’applicabilité de la technologie de VR au-delà du domaine du divertissement. Mary Spio, PDG, a déclaré: »[la plateforme] sera finalement utilisée pour l’entraînement et la maximisation des performances et du potentiel des athlètes. »

Bloemen a limité son risque en percevant une partie du paiement de parrainage sous forme de paiement en monnaie fiduciaire. « Pour moi, le risque réel de ne rien obtenir n’est pas là, parce que j’ai déjà un peu d’argent » a-t-il rajouté.

Sur la médaille d’argent d’hier, Bloemen a dit: »Je suis un peu déçu de ne pas avoir pu donner plus, mais [je suis] vraiment fier d’être sur le podium. » À 31 ans, il s’agit des premiers Jeux olympiques de l’athlète. Il court de nouveau la semaine prochaine dans les 10 000 mètres masculins.

Fondé en 2018, journaldutoken.com a pour but de vous livrer tous les développements afférents aux ICOs - les nouvelles technologies propulsées par les start-ups de la blockchain - ainsi que les crypto-monnaies qui y sont associées.

Copyright © Journal Du Token, Paris 2018.

To Top