Evaluation

Connecty – Le partage de la connaissance en quelques clics

R&D

Overview

L’externalisation de la recherche et du développement (R&D) ne représente actuellement qu’une petite fraction du PIB mondial.

Traditionnellement, ce type de R&D découle de la recherche fondamentale menant à la recherche appliquée qui, à son tour, mène au développement avant d’aboutir à la commercialisation.

Comme nous nous attendons à ce que le pourcentage de R&D augmente considérablement au cours des prochaines années, il est peu probable que cette approche linéaire qui a servi dans le passé soit suffisante pour répondre à la demande du futur.

Nous avons besoin d’une structure plus dynamique, où les divers acteurs peuvent interagir à volonté, augmenterait le partage des connaissances et se traduirait par des percées novatrices et la création de richesses.

Concept

Connecty cherche à rationaliser la relation entre les entreprises et les centres de recherche en servant de lien entre les détenteurs de connaissances et les responsables de la transformation des connaissances en innovation.

Cet écosystème de connaissances s’efforce de s’adapter à tous les scénarios du spectre : d’une courte demande d’avis d’expert à une étude de recherche complète qui peut s’étendre sur une période de temps considérable.

Il est prévu que la plateforme soit ouverte à tous les domaines de la connaissance et à tous les domaines d’études allant de la physique, de l’ingénierie et des systèmes informatiques à l’écologie, l’environnement et la société, plus tout ce qui se trouve entre les deux.

Ceux qui cherchent des réponses obtiendront des solutions à leurs questions, tandis que ceux qui fournissent les réponses auront une plateforme pour présenter leurs connaissances, augmenter leur visibilité et gagner de l’argent une fois qu’une tâche est accomplie avec succès.

L’équipe française à l’origine du projet Connecty a l’intention de se concentrer d’abord sur le territoire français avant de s’élargir rapidement pour inclure le reste de l’Union européenne, avant de s’attaquer au marché mondial beaucoup plus tard.

Platform

Le processus d’utilisation de la plate-forme peut être divisé en trois étapes principales :

1. Formalisation : le créateur de connaissances crée son profil afin de mettre en valeur ses compétences et ses connaissances. L’innovateur pose sa question pour définir le problème qu’il veut résoudre, en dirigeant sa requête vers les créateurs de connaissances qu’il croit les mieux adaptés à la tâche.

2. Accord : le créateur de la connaissance approuve ou refuse la demande. Si la tâche prend du temps (plusieurs jours ou même des semaines), les termes du contrat font l’objet de négociations rapides sur la durée, le coût, les conditions spéciales, etc. de l’accord.

3. Contractualisation : un contrat intelligent est créé, précisant à la fois les détails du contrat et sa bonne exécution.

Pour acquérir des connaissances, les innovateurs devront passer par le token Connecty (CTY) de la plateforme (CTY). Ceux qui fournissent les réponses recevront un paiement en CTY également.

Comme on peut s’y attendre sur ce type de plate-forme qui repose sur la confiance dans l’information fournie par les utilisateurs, la réputation est très appréciée. Afin de s’assurer que les participants respectent le niveau de conduite attendu, un capital de réputation sous forme de tokens CTY sera mis en jeu pour garantir la fiabilité d’un fournisseur et le sérieux d’un acheteur. Le montant augmentera ou diminuera en fonction des succès et des échecs individuels sur la plateforme.

White-Paper and Roadmap

Jusqu’au mois de juin, un Lite-paper de 30 pages servait de livre blanc de l’entreprise, mais une version plus complète de 77 pages vient d’être publiée, qui comprend toutes les sections pré-requis.

La feuille de route montre qu’une version bêta de la plate-forme est attendue au troisième trimestre de cette année et qu’une version complète sera disponible d’ici la fin de l’année.

Cette version verra l’ajout de la physique et de la chimie aux domaines spécialisés de la connaissance qui incluront déjà les sciences de l’information, l’économie, l’ingénierie et les systèmes.

D’ici le second trimestre de l’année prochaine, l’équipe du projet estime pouvoir attirer 100 000 utilisateurs sur la plateforme, puis un demi-million fin de 2019.

Une version destinée à l’Union européenne sera mise en service à peu près simultanément avec une sortie internationale complète prévue pour 2020, doublant ainsi le nombre prévu d’utilisateurs.

En plus de la feuille de route de l’évolution de l’entreprise, une page est consacrée au plan quinquennal de recherche et développement pour l’élément d’intelligence artificielle (IA) du projet – sans doute l’élément clé de l’ensemble du projet lui-même pour donner au projet son avantage concurrentiel.

Dans chacune de ces étapes décrites dans la section consacrée à la plate-forme ci-dessus, des fonctionnalités d’IA seront utilisées pour « ….l’extraction de concepts et de recommandations (appariement de texte ou filtrage collaboratif) afin de faciliter la rédaction, la description et la recherche d’informations et d’experts qualifiés. »

Tokenomics

Le token Connecty CTY est basé sur Ethereum et sera affiché avec un taux de conversion de 1 CTY = 0,00002 ETH (équivalent à 0,01 $ au moment d’écrire ces lignes).

Une offre totale de 10 milliards de tokens sera émise, avec 5,5 milliards mis en vente sur trois phases: une vente privée, un pré-vente et un ICO, les bonus diminuant de 40 % à 0 %.

L’objectif de l’ICO varie en fonction des fonds reçus.

Un soft cap de 1 million d’euros (1 000 EPF) a été fixé comme seuil pour la réalisation du projet. Si, à l’issue de l’offre publique, le montant levé n’atteint pas ce montant, les fonds collectés seront intégralement restitués aux investisseurs.

Un middle cap a été fixé à 10 millions d’euros – 20 000 ETH – ce qui donnerait à la plate-forme les moyens d’une croissance rapide de la R&D du projet, son développement technique et  son aspect commercial.

Le hard cap ou technique est de 44 millions d’euros, ce qui équivaut à 88 000 ETH et au maximum techniquement réalisable par la collection, et ceci est spécifié comme étant le montant requis pour viser une ouverture sur le marché international.

Les projections de croissance basées sur les scénarios soft-cap, middle-cap et hard-cap sont également fournies par l’équipe.

Un approvisionnement total de 10 milliards de tokens CTY sera émis, dont 55% seront disponibles dans l’ICO. Une tranche supplémentaire de 11 % sera détenue pour les membres de l’équipe actuelle et tout futur employé et sera assujettie à une période de blocage de 12 à 36 mois. (Une période de 6 mois s’applique également aux investisseurs ayant participé à la vente privée).

Comme vous le constatez dans le camembert, Blue Horizon est l’entité légale derrière le projet : The Blue Horizon SAS enregistrée au RCS Lyon, SIREN N ° 83897353568.

Les bénéfices réalisés par la société commerciale Blue Horizon seront répartis comme suit :

  • 33% réinvestis dans le développement des plates-formes (R&D, technique et commerciale).
  • 33% redistribués aux salariés.
  • 33 % versés à la Fondation Blue Horizon pour soutenir des projets.
  • 1 % distribué aux actionnaires.

Team

Une impressionnante équipe de plus de 60 personnes a été constituée pour lancer cette ICO, dont 12 conseillers – la grande majorité d’entre eux étant français.

Bien que le livre blanc ne fournisse malheureusement que peu d’informations sur chaque membre, le nombre de personnes impliquées est un signe du sérieux de ce projet et devrait contribuer à assurer le bon fonctionnement de la plate-forme dans la zone cible initiale, la France.

Il manque actuellement des biographies individuelles sur le site Web, et l’équipe pourrait sans doute bénéficier d’une composante internationale plus importante au sein de ses rangs.

Le président de l’entreprise, Stéphane Chometton, est décrit comme « …l’élément liant le projet et le moteur indispensable à la réussite du projet. » Il semble être un personnage énigmatique car son profil LinkedIn montre qu’il a plus de deux fois plus d’adeptes que l’entreprise elle-même dans d’autres canaux, mais aucune activité commerciale antérieure n’est montrée en dehors de son association avec Blue Horizon et Connecty – un peu plus de transparence serait la bienvenue ici.

Les autres membres de l’équipe de direction ont une empreinte plus visible et peuvent être vérifiés grâce à des profils intégrés et à une plus grande exposition du projet sur les médias sociaux, via des vidéo et même à la radio.

Le directeur technique Julien Brodier est également le directeur technique de Talium, un intégrateur de middleware et de blockchain qui a également été embarqué en tant que partenaire officiel du projet Connecty.

Comme on pourrait s’y attendre pour un projet basé sur le transfert de connaissances, l’équipe dans son ensemble est hautement qualifiée sur le plan académique. Le PDG, Olivier Alirol, par exemple, est titulaire d’un doctorat en physique nucléaire et directeur de la R&D. Samuel Tronçon a été chercheur post-doctorant au CNRS.

Sur le plan professionnel, une grande partie de l’expérience de l’équipe de haut niveau semble avoir été acquise en tant qu’entrepreneurs ou conseillers et consultants pour des entreprises de premier plan basées en France.

Marketing

Au moment de la rédaction du présent rapport, la connaissance du projet semble limitée à moins de 4 000 membres Telegram et un nombre similaire d’adeptes sur Twitter et Discord. Contrairement à d’autres projets, cependant, ces chiffres semblent être organiques à ce stade précoce, ne résultant pas d’une stratégie d’airdrop, ce qui est généralement bon signe.

Un tel projet, cependant, mérite généralement un peu plus de reconnaissance – l’équipe devra probablement concentrer ses efforts sur l’élargissement de son attrait à l’extérieur du bloc européen ; une recherche rapide dans les médias sociaux donne des résultats limités pour la démographie anglophone et asiatique.

A l’avenir, environ 5% de l’offre totale de tokens, représentant environ 5 millions d’euros, seront utilisés pour lancer et maintenir une communauté active sur la plateforme.

Il s’agira notamment d’innovateurs ciblés, tels que les PME, les start-ups, les incubateurs et accélérateurs et les créateurs de connaissances des universités, des laboratoires et des grandes écoles, ainsi que des médecins, des universitaires, des étudiants de troisième cycle et des chercheurs.

En plus d’alimenter les premières étapes du concept, les premiers utilisateurs pourront jouer le rôle d’ambassadeurs de la plateforme.

Conclusion

Bien qu’une équipe talentueuse ait mis au point une plateforme attrayante et efficace pour faire entrer la R&D dans le courant dominant, l’approche minimale en matière de marketing pré-ICO pourrait signifier que les 44 millions d’euros que ce projet cherche à lever sera un défi de taille à relever à ce stade.

Si cet obstacle peut être franchi, ou au moins le quart de la moyenne capitalisation de 10 millions d’euros, alors l’allocation d’une partie des tokens pour stimuler l’utilisation de la plate-forme devrait être de bon augure pour la toute première année.

Pour ce qui est de l’avenir, Connecty reconnaît que le développement de la composante IA est un élément clé pour les distinguer de la concurrence. Pourvu que leur feuille de route en matière d’IA puisse être respectée et que les moteurs de traduction et les algorithmes d’appariement fonctionnent comme prévu, l’entreprise devrait être confiante d’atteindre une part de marché significative.

En résumé, Connecty est un concept intéressant qui mérite une couverture et une attention plus larges – qui seront indispensables pour réussir. La question maintenant est de voir si l’équipe actuelle parvient à étendre sa portée marketing pré-ICO et à atteindre sa cible de capitalisation.

Fondé en 2018, journaldutoken.com a pour but de vous livrer tous les développements afférents aux ICOs - les nouvelles technologies propulsées par les start-ups de la blockchain - ainsi que les crypto-monnaies qui y sont associées.

Copyright © Journal Du Token, Paris 2018.

To Top
%d blogueurs aiment cette page :