Actualités

Un ancien régulateur de la SEC ET du CFTC rejoint TOKENSOFT

sec-ethereum-regulation

TokenSoft, une plate-forme d’émission de ‘security’ tokens et de conseils basée à San Fransisco, a annoncé le recrutement d’Alex C.Levine en tant que Chief Legal Officer (CLO) et Président de DTAC. M. Levine a déjà occupé des postes de réglementation à la Securities & Exchange Commission (SEC) des États-Unis et à la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) des États-Unis.

Le CV de Levine montre également son expérience antérieure à la chambre de compensation des dérivés d’actions de Chicago, l’Options Clearing Corporation (OCC), qui est l’une des huit entités actuellement désignées comme un organisme d’importance systémique du marché financier (Systemically Important Financial Market Utility – SIFMU), car toute défaillance ou perturbation de leurs services serait considérée comme une menace pour la stabilité du système financier américain.

Dans le domaine de la crypto-monnaie, M. Levine a occupé des postes juridiques pour Pangea, TrustToken et LedgerX.

Sécurité et conformité

Expliquant sa décision de rejoindre TokenSoft, M. Levine a déclaré : « Le cadre réglementaire pour les blockchains et les crypto-monnaies évolue rapidement, et TokenSoft est avant-gardiste pour ouvrir la voie de la conformité pour les institutions financières de premier plan qui cherchent à émettre des actifs numériques ».

Dans le but initial de fournir un système d’émission de tokens sécurisé et conforme, TokenSoft prend désormais en charge les lancements sur de multiples blockchains et technologies de livres distribués (DLT), notamment Ethereum, Tezos, Stellar, Corda, Hyperledger et Liquid.

En novembre dernier, Mason Borda, PDG de TokenSoft, a noté que la SEC augmentait sa surveillance des ICO et a indiqué que « nous pensons que la SEC n’a pas fini d’examiner les émissions de tokens passées et continuera à mettre en place des mesures d’application ».

Des affaires judiciaires subséquentes ont confirmé l’évaluation de Borda et semblent avoir donné du poids à son opinion « …que les entreprises qui cherchent à émettre un actif numérique conforme seront mieux servies en travaillant avec des cabinets d’avocats et des partenaires de bonne réputation ».

TokenSoft déclare avoir une expérience dans le support des offres enregistrées et non enregistrées aux Etats-Unis et travaille dans d’autres juridictions telles que la Suisse, l’Union Européenne et Singapour.

To Top
%d blogueurs aiment cette page :