Actualités

Les ICOs indiennes en pleine floraison malgré les ambiguïtés juridiques

Malgré l’attitude ambivalente manifestée par son gouvernement au cours des derniers mois à l’égard de l’ensemble du phénomène de la crypto-monnaie, en Inde les ICOs prennent de l’ampleur, comme en témoignent les récents succès des 5 millions de dollars récoltés par Drivezy, et la pré-vente de 2 millions de dollars de l’ICO de Zebi, qui espère rajouter considérablement à ces fonds lors de la vente publique en mars.

LES ICOS INDIENNES TENDENT À SE CONSTITUER AILLEURS

Pour surmonter les incertitudes liées à la réglementation fiscale, la plupart de ces start-ups indiens réalisent leurs ICOs depuis d’autres pays qui fournissent un cadre beaucoup plus favorable aux projets de crypto-monnaie.

SpringRole, par exemple, un site de réseautage professionnel similaire à LinkedIn, est situé à Bengaluru, mais son ICO de 12 millions de dollars a été constitué au Panama.

Nucleus Vision, une platforme qui propose un système de gestion d’identité sans contact, est originaire d’Hyderabad en Inde et mais a choisi d’organiser sa vente de tokens à San José aux Etats-Unis. Startereum, une plateforme de collecte de fonds pour les start-ups indiens de la blockchain étudie actuellement des options à l’étranger pour lancer sa vente de tokens.

Les décisions finales sur l’endroit où ces ICOs seront éventuellement constituées en société dépendront, au moins en partie, des éclaircissements juridiques sur les crypto-monnaies qui sont attendus le mois prochain de la part d’un comité présidé par le secrétaire aux Affaires économiques du gouvernement indien, Subhash Chandra Garg.

Il reste à voir si ces clarifications viendront renforcer le récent élan du phénomène ICO sur le sous-continent – ou si au contraire elles vont le freiner.

Fondé en 2018, journaldutoken.com a pour but de vous livrer tous les développements afférents aux ICOs - les nouvelles technologies propulsées par les start-ups de la blockchain - ainsi que les crypto-monnaies qui y sont associées.

Copyright © Journal Du Token, Paris 2018.

To Top
%d blogueurs aiment cette page :