Actualités

Le sort d’Ethereum et des altcoins scellé aujourd’hui par la SEC?

sec-ethereum-regulation

Le Bitcoin a échappé à la surveillance du gouvernement américain, mais les législateurs examinent si d’autres crypto monnaies devraient être régularisées comme des titres, selon certains experts.

L’investigation est focalisée sur Ether (ou Ethereum), ce qui représente une grande menace pour les monnaies virtuelles, et qui jusqu’ici n’a pas encore subit des mesures sévères pour une éventuelle fraude sur le marché des valeurs.

Certains législateurs pensent que l’Ether est dans une « zone grise », mais croient que sa création en 2014 était probablement une vente de titres illégale. Les différents acteurs de la Silicon Valley ne sont pas d’accord, disant qu’aucune personne ou entité n’est responsable de la valeur de l’Ether.

Sous la législation américaine, les entreprises qui émettent des actions doivent s’enregistrer  auprès  de la SEC ou restreindre la vente aux investisseurs avisés ainsi qu’aux riches, ce que les fondateurs d’Ether auraient manqué lors de son lancement en 2014.

TITRE OU UTILITÉ?

Si les législateurs considèrent Ethereum comme étant un titre, cela déclencherait une vague de vente et risque de faire des dégâts considérables sur les plateformes de change telle que Coinbase.

Coinbase considère postuler pour une Licence SEC pour fonctionner comme une entreprise de courtage, une démarche qui pourrait ramener à la surface la lutte contre Ether, car les courtiers ne peuvent traiter avec des titres sans licence.

Les créateurs d’ether disent  que cette crypto-monnaie a une vraie utilité. Elle est en effet utilisée pour payer les mineurs qui exécutent le programme Ethereum sur leur ordinateur afin de valider les transactions qui transitent sur la blockchain.

Les pros Ether disent qu’elle a été créée par une grande communauté d’utilisateurs, et non une personne ou entité.

Ether ‘’est tellement décentralisé qu’elle ne devrait pas être considérée comme un titre’’, écrivait un groupe de capitalistes dans leur article publié sur Wall Street Journal, et qui a été transmis à la SEC fin mars.

Les législateurs étudient par ailleurs les autres facteurs qui peuvent influencer la fluctuation du prix d’ether.

La fondation Ethereum dit ne pas être responsable de l’offre et la demande d’ether et a moins de 1% du montant en circulation. La fondation a récolté plus de 18.3 millons de dollars en Juillet 2014 en vendant 60 millions d’Ether. Ce qui a été apparenté à une vente de titres. Une hypothèse réfutée par Peter Van Valkenburgh, qui a déclaré que considérer « Ether comme un titre créera du désordre dans la politique d’innovation américaine ».

En attendant le rapport de la SEC, Ethereum a perdu 7% de sa capitalisation , Bitcoin 2.5% et le marché des crypto 4.2% depuis 24 heures.

Fondé en 2018, journaldutoken.com a pour but de vous livrer tous les développements afférents aux ICOs - les nouvelles technologies propulsées par les start-ups de la blockchain - ainsi que les crypto-monnaies qui y sont associées.

Copyright © Journal Du Token, Paris 2018.

To Top