Actualités

Google mettra fin aux « crypto-pubs » à partir de juin 2018

Tout comme Facebook, Google a annoncé cette semaine son intention d’interdire toute publicité liée aux crypto-monnaies et aux ICO. Toutefois, cette interdiction n’entrera en vigueur qu’à partir du mois de juin.

L’interdiction ne porte pas sur les crypto-monnaies en particulier, mais sur tous les produits non réglementés et associés à l’investissement spéculatif.

LES BOURSES DE CHANGE DE CRYPTO-MONNAIES ÉGALEMENT INTERDITES

Un blog et une déclaration plus formelle du premier moteur de recherche mondial expliquent en détail la nouvelle politique publicitaire.

À partir de juin 2018, aucune publicité ne sera autorisée pour les options binaires ainsi que pour les crypto-monnaies et les contenus qui y sont afférents. Cela inclut les offres initiales de pièces de monnaie (ICO), les bourses de change de crypto-monnaie, les crypto-portefeuilles et les conseils de trading de crypto.

Les règles pour les CFDs (contrats de différence), le rolling spot forex et les paris sur les spreads financiers sont plus souples. Bien que les agrégateurs et les affiliés ne seront pas autorisés à diffuser des publicités pour ces produits, les émetteurs de ces produits pourront le faire s’ils sont certifiés.

Les annonceurs certifiés devront obtenir une licence auprès des autorités compétentes en matière de services financiers et se conformer aux réglementations en vigueur.

Les produits financiers non réglementés attirent depuis longtemps les mauvais acteurs qui utilisent la publicité trompeuse pour attirer les investisseurs moins méticuleux vers des stratagèmes frauduleux ou trompeurs. En 2017, Google a supprimé plus de 3,2 milliards d’annonces, dont 62 millions de publicités d’incitation au clic ou « trick-to-click ».

 

Fondé en 2018, journaldutoken.com a pour but de vous livrer tous les développements afférents aux ICOs - les nouvelles technologies propulsées par les start-ups de la blockchain - ainsi que les crypto-monnaies qui y sont associées.

Copyright © Journal Du Token, Paris 2018.

To Top
%d blogueurs aiment cette page :