Actualités

Après Stellar (XLM), c’est autour de Ripple (XRP) de se faire adopter par les pays du GOLFE ?

koweit-crypto

Kuwait Finance House (KFH) a récemment effectué avec succès sa première transaction internationale basée sur une blockchain sur un testnet avec Al Rajhi, une banque saoudienne, en utilisant la technologie Ripple.

Il s’agit de la première transaction de ce genre à avoir été réalisée par une institution bancaire au Koweït – et était apparemment si excitante que KFH a décidé de diffuser une publicité télévisée sur cette opération, soulignant au public koweïtien la « haute sécurité » apportée par la technologie qui attend maintenant l’approbation finale de la Banque centrale du Koweït.

Naturellement, certains passionnés de Ripple ont tenu à s’accrocher au développement – avec un utilisateur de Reddit fournissant des commentaires en anglais sur l’annonce elle-même, sans doute maintenant convaincu que le cours du ripple allait s’envoler bientôt. « Ils n’utilisent pas XRP », a souligné un autre utilisateur de Reddit, soulignant que le développement de la Kuwait Finance House est purement technique.

ADOPTION DES CRYPTO-MONNAIES PAR LES PAYS DU GOLFE

Il est peu probable que les propres codes juridiques du Koweït – qui sont formellement laïques – soient représentatifs des dispositions réglementaires de l’ensemble de la région en faveur de l’adoption des crypto-monnaies. Le développement du phénomène crypto plus généralement dans les États du Golfe dépendra probablement très fortement des interprétations favorables dans le cadre de la charia comme condition préalable à une adoption plus large.

Le développement au Koweït est apparu le même jour où les autorités saoudiennes elles-mêmes ont confirmé qu’elles considèrent que les crypto-monnaies et les plateformes de commerce de crypto sont illégales, en grande partie parce qu’elles ne relèvent pas de la surveillance réglementaire traditionnelle.

À ce jour, seule la pièce XLM de Stellar a reçu la certification Sharia officielle de la Banque centrale de Bahreïn, ce qui en fait la première reconnaissance de ce type pour une crypto-monnaie dans la région.

 

Fondé en 2018, journaldutoken.com a pour but de vous livrer tous les développements afférents aux ICOs - les nouvelles technologies propulsées par les start-ups de la blockchain - ainsi que les crypto-monnaies qui y sont associées.

Copyright © Journal Du Token, Paris 2018.

To Top
%d blogueurs aiment cette page :