Faits Divers

OmiseGO et Vitalik: La cryptomonnaie au cœur du monde associatif

OmiseGO, fournisseur de portail de paiement Blockchain, fait don d’un million de dollars de tokens OMG directement à une organisation caritative de réfugiés qui aide les apatrides vivant dans l’extrême pauvreté. Le don est financé en partie par le co-fondateur d’Ethereum, Vitalik Buterin,

Annonçant la nouvelle dans son article sur Medium, le créateur d’OmiseGO Jun Hasegawa a dit que l’immense croissance de l’économie crypto en si peu de temps impliquait une obligation de « générosité extrême ».

LES DONS DE BIENFAISANCE OUTREPASSENT LES INTERMÉDIAIRES

Avec plus de 65 millions de personnes qui seraient délogées de leurs foyers, le manque de papiers est souvent un obstacle au retour dans le système financier.

OmiseGO est bien placé pour surmonter cet obstacle car son modèle d’entreprise incarne la révolution des finances personnelles en facilitant l’accès et l’échange d’une gamme d’actifs sans avoir besoin d’institutions formelles et centralisées.

L’été dernier, OmiseGo, un jeton ERC-20, a compté Vitalik Buterin parmi ses conseillers et a recueilli plus de 25 millions de dollars.

L’initiative humanitaire OmiseGO a évidemment trouvé un écho chez Vitalik, qui a déjà publiquement exprimé son inquiétude face à la focalisation des acteurs du marché sur les profits de la blockchain au détriment des perspectives d’amélioration sociale.

GiveDirectly, une organisation qui supprime les intermédiaires de l’équation de la charité et permet aux bénéficiaires de déterminer l’utilisation qu’ils font des dons, livrera les fonds aux réfugiés concernés.

Si quelqu’un est intéressé à soutenir le projet, l’adresse des contributions peut être trouvée sur le blog d’OMG, la source de l’annonce originale.

Fondé en 2018, journaldutoken.com a pour but de vous livrer tous les développements afférents aux ICOs - les nouvelles technologies propulsées par les start-ups de la blockchain - ainsi que les crypto-monnaies qui y sont associées.

Copyright © Journal Du Token, Paris 2018.

To Top
%d blogueurs aiment cette page :