Bitcoin

L’investisseur légendaire Jim Rogers déclare que Bitcoin « n’est pas une menace » pour les gouvernements

L'investisseur légendaire Jim Rogers déclare que Bitcoin "n'est pas une menace" pour les gouvernements

L’investisseur chevronné et commentateur financier Jim Rogers a partagé son point de vue sur le rôle des crypto-monnaies, en particulier du Bitcoin (BTC), en tant que monnaie soutenue par le gouvernement.

Selon Rodgers, malgré la croissance du Bitcoin dans son état actuel, le rôle principal de la crypto-monnaie phare est celui d’un véhicule de trading.

Il a souligné qu’il est peu probable que les gouvernements la reconnaissent comme monnaie, invoquant des inquiétudes quant à sa concurrence avec les systèmes monétaires existants, a-t-il déclaré lors d’un entretien publié le 31 janvier.

Dans le même temps, il a minimisé l’impact mondial du Bitcoin en tant que monnaie, citant l’adoption du Salvador comme exemple limité.

L’investisseur a reconnu la possibilité pour les gouvernements d’agir si les crypto-monnaies apparaissaient comme de véritables menaces pour leur contrôle monétaire. Cependant, pour l’instant, Rogers ne voit aucune indication à ce sujet.

L’impact de la CBDC

Pour l’avenir, Rogers a prédit que les monnaies numériques, en particulier les monnaies numériques des banques centrales (CBDC), seront probablement adoptées par plusieurs gouvernements dans le monde.

Cependant, l’investisseur a exprimé des réserves quant au potentiel de surveillance accru des CBDC, car les gouvernements auraient accès à des informations détaillées sur les activités financières des particuliers.

Cette inquiétude est apparue à un moment où l’ancien président américain Donald Trump commentait la possibilité que le pays adopte une CBDC. Comme le rapporte Finbold, Trump s’est engagé à ne pas autoriser l’utilisation de la monnaie, soulignant qu’elle porte atteinte aux libertés.

Entre-temps, le comité des services financiers de la Chambre des représentants des États-Unis a adopté la loi d’État anti-surveillance des CBDC dans le cadre d’une initiative contre la monnaie proposée.

To Top