Bitcoin

Le Bitcoin devient-il un actif de premier ordre ?

Le Bitcoin devient-il un actif de premier ordre ?

Alors que Bitcoin atteignait un niveau record, les discussions du Web Summit Qatar 2024 ont mis en lumière son parcours pour devenir un actif de premier ordre.

La volatilité du Bitcoin (BTC) a longtemps été un facteur clé pour lequel les investisseurs traditionnels ont rejeté la plus grande crypto-monnaie comme un actif de premier ordre. Les investisseurs considèrent généralement les actifs de premier ordre comme stables, moins risqués et offrant des rendements constants. Les exemples incluent les obligations d’État de pays stables, les actions de sociétés de premier ordre et les obligations d’entreprises de premier ordre.

Cependant, une analyse récente a montré que malgré sa volatilité inhérente, le BTC a connu une baisse annuelle des prix en seulement quatre ans depuis ses débuts en 2009. Cela signifie que la crypto-monnaie a dépassé les principales monnaies fiduciaires comme l’USD en termes de pouvoir d’achat, qui est resté inflationniste chaque année.

Lors du dernier Web Summit Qatar, Gracy Chen, directrice générale de Bitget, et Silvina Moschini, fondatrice d’Unicoin, ont fourni des informations convaincantes sur cette évolution.

Vous pourriez aussi aimer: Jeeves envisage un lancement au Moyen-Orient d’ici 2025, le PDG fait allusion au Web Summit Qatar 2024

La résilience du Bitcoin ne peut être minimisée

Chen a souligné deux moments cruciaux contribuant à l’ascension du Bitcoin. Premièrement, la SEC a approuvé un ETF Bitcoin au comptant en janvier, signalant un changement monumental, accueillant l’argent institutionnel dans le domaine de la cryptographie.

Les approbations ont démocratisé l’accès pour les investisseurs particuliers et ont incité les acteurs financiers traditionnels à allouer une partie de leurs portefeuilles à la cryptographie. De plus, des facteurs macroéconomiques, tels que les réductions anticipées des taux d’intérêt par la Réserve fédérale américaine, continuent de stimuler les principales cryptomonnaies et autres actifs à risque.

Moschini a souligné l’attrait indéniable du BTC, soulignant son attrait dans tous les segments démographiques, notamment parmi les femmes sur des marchés comme le Mexique, où elles constituent la majorité des détenteurs de crypto. Cette transition vers les actifs numériques, associée à la résilience et au profil de rendement du Bitcoin, renforce la confiance des investisseurs.

En particulier dans les pays en développement où les monnaies fiduciaires ont connu une inflation importante ces dernières années, le BTC a affiché une croissance stable d’année en année, ce qui fait appel à la mentalité d’investissement à long terme. Cela est devenu évident récemment, lorsque la pièce a atteint un niveau record dans des pays comme l’Argentine et la Turquie, près de trois semaines avant son apparition sur le marché mondial.

Vous pourriez aussi aimer: Bitcoin a dépassé l’USD presque chaque année depuis sa création

Les deux intervenants ont convenu du rôle important des investisseurs institutionnels, propulsés par les avancées réglementaires et les innovations en matière de produits tels que les ETF. Selon Chen, cette incursion institutionnelle complète l’intérêt croissant des segments de détail, élargissant ainsi la base d’investisseurs de Bitcoin.

La diversification est toujours critique dans la cryptographie

Au milieu de l’enthousiasme, la prudence reste de mise. Chen et Moschini plaident en faveur d’une diversification et d’un investissement prudent, en soulignant la volatilité des marchés de la cryptographie. L’entreprise de Moschini, Unicoin, adopte une approche réglementée, soutenant sa valeur avec des actifs réels pour atténuer les risques, démontrant ainsi la sophistication croissante des véhicules d’investissement cryptographiques.

Les deux hommes ont également discuté du changement mondial dans la dynamique de la cryptographie, notant un pivotement vers l’Asie en tant que plaque tournante en plein essor pour l’innovation blockchain. La clarté de la réglementation et un environnement d’investissement favorable dans des régions comme Singapour, Hong Kong et Dubaï détournent l’attention des marchés occidentaux traditionnels.

Les deux dirigeants voient des tendances prometteuses dans la tokenisation des actifs du monde réel et l’émergence de monnaies numériques réglementées. Ces évolutions suggèrent un marché en pleine maturité qui équilibre innovation et protection des investisseurs.

En conclusion, les conversations du Web Summit Qatar 2024, étayées par les récentes réalisations de BTC, soulignent sa trajectoire potentielle pour devenir un atout de premier ordre. À mesure que l’écosystème mûrit, intégrant des cadres réglementaires et des produits d’investissement diversifiés, la place de la cryptomonnaie dans le paysage de l’investissement continue de se solidifier, annonçant une nouvelle ère pour le secteur.

To Top