Actualités

Une ICO réalise un rendement moyen de 80% selon une étude « Boston College »

rapport-ico

Au vu de l’attention des médias et des régulateurs sur les escroqueries ICO, on peut facilement oublier que les gens réalisent aussi des profits dans le secteur.

Selon un rapport récent de la Boston College Carroll School of Management, l’investisseur moyen en ICO réalise un rendement de 82 %. Bien que ces résultats « puissent être une indication de bulles », le rapport suggère qu’ils sont également « compatibles avec une rémunération élevée pour le risque lié à l’investissement dans des plateformes de pré-revenus non éprouvés par le biais d’offres non réglementées ».

En effet, les risques pourraient être un peu trop bien compensés. Même en tenant compte de ce risque, le marché génère des « rendements moyens anormaux positifs », ceux qui ont conservé leurs tokens pendant plus de six mois étant les plus rentables, avec une moyenne comprise entre 150% et 430%.

Ces résultats indiquent une « sous-évaluation importante de la valeur des [tokens] ICO », causée par « un manque d’expertise dans la détermination de la demande du marché pour le token/plateforme », l’incertitude quant à l’évaluation de toute startup à ce stade du cycle économique, et « l’urgence de distribuer des tokens pour permettre à la plateforme de fonctionner« .

PLUS DE 4000 ICOS ÉTUDIÉES

Le rapport « Digital Tulips? Returns to Investors in Initial Coin Offerings », a analysé plus de 4.000 ICOs à venir et achevés qui, ensemble, ont levé 12 milliards de dollars, en grande partie depuis janvier 2017.

Il a notamment constaté que le prix moyen du token a augmenté de 179% entre l’offre et la cotation en bourse. Cependant, lorsque les tokens n’étaient pas cotés sur une bourse de 60 jours, les tokens étaient beaucoup plus susceptibles d’afficher des rendements négatifs.

L’un des indicateurs du succès d’un projet était la fréquence à laquelle il publiait des mises à jour sur Twitter après la fin de le vente : « sur les marchés de la crypto, les annonces des entreprises (mesurées par les tweets) sont de bonnes nouvelles, alors qu’aucune nouvelle n’est une mauvaise nouvelle ». Un jour donné, « le rendement du marché des tokens augmente d’environ 0,3 % pour chaque Tweet ce jour-là ».

Toutefois, les futures ICO devraient se méfier d’essayer de tweeter leur chemin vers la lune. Comme le souligne le rapport, « les rendements sont corrélés négativement avec l’intensité de Twitter du mois précédent », ce qui s’explique probablement par des inversions une fois que le marché s’est rendu compte qu’il a réagi de façon excessive aux tweets positifs du mois précédent.

Fondé en 2018, journaldutoken.com a pour but de vous livrer tous les développements afférents aux ICOs - les nouvelles technologies propulsées par les start-ups de la blockchain - ainsi que les crypto-monnaies qui y sont associées.

Copyright © Journal Du Token, Paris 2018.

To Top
%d blogueurs aiment cette page :