Actualités

Singapour: Le régulateur met un coup de frein aux ICOs

singapore-ico-reglementation

Après s’être établie comme l’une des juridictions les plus accueillantes au monde pour les ICO et les cryptomonnaies, les autorités étatiques de cette ville ont maintenant pris position contre plusieurs opérateurs.

Jeudi, l’Autorité monétaire de Singapour (MAS) a déclaré qu’elle avait ordonné à une ICO de mettre fin à une vente de tokens, et a mis en garde huit bourses contre la négociation de token numériques qui sont en fait des titres ou des contrats à terme.

AUCUN ICO ENREGISTRÉ

La question est de savoir si un token représente la propriété d’une entité ou non. Si une entreprise souhaite vendre des tokens représentant la propriété, elle devra les enregistrer en tant que tels auprès du MAS. L’organisme de réglementation a déclaré qu’à ce jour, aucun ICO n’a enregistré un prospectus auprès d’elle.

Dans le cas des bourses, si une bourse a l’intention de faciliter le commerce de tokens qui pourraient être considérés comme des titres ou des contrats à terme, elle devrait s’enregistrer en tant que bourse de valeurs mobilières.

Ces avertissements alignent la position de Singapour sur celle de nombreux autres organismes gouvernementaux de réglementation, y compris la SEC américaine et l’ASIC australienne. Ces mesures ont peut-être été prises en réponse aux critiques de certains médias qui estimaient que le MAS n’en faisait pas assez pour protéger les investisseurs.

Dans une réponse à un article publié dans le Straits Times, le directeur des communications d’entreprise de MAS, Jérôme Lee, a souligné que MAS avait publié plusieurs avertissements aux investisseurs participant à des ICO. Il a également réitéré que le MAS prendrait des mesures contre toute personne contrevenant aux lois sur les valeurs mobilières de Singapour ou aux directives anti-blanchiment d’argent.

Les avertissements coïncident également avec la publication d’un document de consultation proposant d’étendre le régime actuel des opérateurs de marché reconnus (OGR) afin d’inclure les plateformes peer-to-peer (p2p) et les plateformes basées sur la blockchain.

Fondé en 2018, journaldutoken.com a pour but de vous livrer tous les développements afférents aux ICOs - les nouvelles technologies propulsées par les start-ups de la blockchain - ainsi que les crypto-monnaies qui y sont associées.

Copyright © Journal Du Token, Paris 2018.

To Top
%d blogueurs aiment cette page :