Actualités

« Nous avons choisi la plateforme Stellar parce qu’elle est 100 mille fois plus rentable que celle d’Ethereum » – PDG de Connecty

Stellar

« Pour exécuter 100 000 transactions sur le réseau Stellar, nous avons découvert que nous pouvons nous attendre à payer 1 XLM en moyenne. Aux prix XLM actuels, cela équivaut à un peu plus de 0,20 $, ce qui équivaut en soi au coût d’une seule transaction sur la chaîne Ethereum – quand son réseau n’est pas congestionné ! Il n’y a donc pas eu d’hésitation quant au choix de la technologie blockchain pour laquelle nous allions opter. »

Ce sont les mots d’Olivier Alirol, PDG de Connecty, expliquant à JournalDuToken les raisons pour lesquelles le projet Connecty – une ICO française relativement rare – a choisi la technologie Stellar comme base pour son éventuelle plate-forme.

Désireux de devenir le premier marché mondial du savoir globalisé, les responsables techniques de l’équipe ont fait remarquer également que leur choix n’était pas purement économique.

« REMETTRE LE POUVOIR AU BÉNÉFICIAIRE »

Alirol a cité plusieurs autres caractéristiques de la plate-forme Stellar qui ont contribué à faire pencher la balance dans le choix de la plate-forme de son équipe : les signatures à seuil, les « path payments » et le protocole de conformité Stellar.

Les signatures à seuil catégorisent les signatures en fonction du rôle que joue chaque partie à la transaction. L’idée est qu’aucune transaction ne peut être exécutée à moins que les poids s’additionnent à un chiffre donné. Ainsi, en attribuant un poids spécifique et non reproductible à la signature du bénéficiaire lui-même, Stellar permet un mécanisme de transaction qui donne au destinataire des fonds la possibilité d’accepter ou de rejeter ces même fonds.

« Il était important pour nous de mettre en place un système de type PayPal dans lequel les bénéficiaires eux-mêmes peuvent approuver ou rejeter la transaction. Stellar était la seule plate-forme parmi les options que nous avons étudiées qui offre cette capacité, » explique Alirol.

Au cours des dernières semaines, Stellar s’est imposé comme le principal candidat à l’adoption générale parmi la longue liste des technologies blockchain de paiement en concurrence dans ce domaine. A la mi-juillet, Coinbase a annoncé qu’elle avait présélectionné Stellar comme candidat à l’intégration en tant que paire de base de trading sur ce qui est la principale plateforme de trading crypto aux Etats-Unis.

Au cours de la même semaine, la Banque centrale de Bahreïn a accordé au système de paiements Stellar un certificat officiel de conformité à la charia. C’est un développement qui permet maintenant à Stellar de devenir la première crypto-monnaie d’accéder à un marché desservant 1,8 milliard de personnes au Moyen-Orient.

Le projet Connecty fait partie d’une longue série de projets dans le domaine des ICO à adopter la technologie Stellar. Néanmoins, la question est de savoir si, en fin de compte, cela se traduira par de bonnes nouvelles pour les HODL’ers de XLM.

Le prix presque négligeable des transactions effectuées par XLM semble suggérer – selon un analyste crypto d’eToro – des difficultés si cette crypto-monnaie veut émerger comme une réserve de valeur comme Bitcoin, par exemple.

« Sachant que les frais de transaction sont si incroyablement bas et que la vitesse de circulation de cette monnaie est élevée, il y a très peu d’arguments économiques pour que la valeur de ce token augmente dans un avenir proche, » note Mati Greenspan, analyste d’eToro.

« Il y aurait cependant un potentiel de hausse significatif …. si la capitalisation boursière totale des crypto-monnaies s’élevait à 10 billions de dollars… et que Stellar maintenait sa part de marché. Dans ce cas de figure, un XLM vaudrait 8,55 $, » conclut son rapport.

Fondé en 2018, journaldutoken.com a pour but de vous livrer tous les développements afférents aux ICOs - les nouvelles technologies propulsées par les start-ups de la blockchain - ainsi que les crypto-monnaies qui y sont associées.

Copyright © Journal Du Token, Paris 2018.

To Top
%d blogueurs aiment cette page :