Actualités

La blockchain au service de l’industrie du fret maritime

cargo-blockchain-ico

Malgré toutes les promesses de la technologie des blockchains, une bonne partie de ce que nous avons vu jusqu’ici est du potentiel ou même simplement du conceptuel, plutôt que du palpable.

Un domaine dans lequel des progrès concrets ont toutefois été réalisés est celui de la logistique, et en particulier du transport maritime.

Le trader de matières premières Louis Dreyfus a récemment terminé l’exportation de 60 000 tonnes de soja vers la Chine, toutes les étapes de son voyage étant suivies sur la blockchain.

En citant les gains d’efficacité, Robert Serpollet chef des opérations commerciales de Louis Dreyfus, a déclaré, « nos attentes étaient élevées, mais les résultats ont été plus élevés encore. »

PARFAITE ALCHIMIE AVEC LA BLOCKCHAIN

Désormais, la société danoise Blockshipping prévoit de faire profiter l’industrie du transport maritime des avantages de la blockchain. 60% de tout le commerce maritime passe par les 25 millions de conteneurs maritimes du monde.

Cependant, le système actuel est inefficace, sujet à la manipulation et propice, donc, à une amélioration.

Peter Ludvigsen, PDG de Blockshipping, explique que « des millions de conteneurs changent constamment d’emplacement, subissent des paiements et changent de propriétaire ».

Comme il manque un registre central ou un système de suivi en temps réel, « un grand nombre de conteneurs vides sont déplacés inutilement, » ce qui entraîne des coûts inutiles et de la pollution.

L’industrie est aussi confrontée à d’autres problèmes, notamment la capacité inutilisée et la nécessité de se conformer à des règlements environnementaux plus stricts.

Il y a donc un besoin de transparence, d’efficacité et de traçabilité sécurisée – un besoin qui semble relever parfaitement des capacités de la blockchain.

Fondée par d’anciens dirigeants de Maersk, la plus grande compagnie de transport maritime au monde, Blockshipping, espère résoudre ces problèmes avec sa nouvelle chaîne d’approvisionnement qui prévoit de fournir un « registre mondial des déplacements des conteneurs en temps réel, » tout basé sur une blockchain servant de « plateforme commerciale mondiale pour tous les types de services liés à la manutention des conteneurs. »

Selon Blockshipping, des milliards de dollars pourraient être économisés chaque année grâce à une allocation et une utilisation plus efficaces de la capacité existante des conteneurs.

De plus, si la plate-forme réussit à se faire adopter, les émissions de CO2 pourraient être considérablement réduites.

L’ICO a déjà attiré des investisseurs privés, y compris le Fonds maritime danois. Deux tokens seront lancés sur la plate-forme, le CPT et le CCC.

Le token interne (CPT) est un token d’utilité destiné à être utilisé par l’industrie elle-même pour traiter des transactions commerciales telles que les frais.

Le Container Crypto Coin (CCC) est un token de dividendes externes; 50.000.000 seront émis lors de la vente publique en avril.

Fondé en 2018, journaldutoken.com a pour but de vous livrer tous les développements afférents aux ICOs - les nouvelles technologies propulsées par les start-ups de la blockchain - ainsi que les crypto-monnaies qui y sont associées.

Copyright © Journal Du Token, Paris 2018.

To Top
%d blogueurs aiment cette page :