Actualités

Gibraltar crée un nouveau cadre juridique pour les ICO

Jay Clayton, président de la SEC américaine, a déclaré tout récemment que « chaque ICO que je vois est un instrument financier comme un autre. » De ce fait, son organisation se permet d’exercer un pouvoir réglementaire sur les tokens.

Cette approche est semblable à celles adoptées par les autorités réglementaires dans d’autres pays, y compris le Royaume-Uni et la France: mais essayer de se servir du cadre réglementaire déjà en place pour traiter les ICO a été largement critiqué par de nombreux analystes qui considèrent que l’approche revient à tenter d’insérer un bouchon carré dans un trou rond.

GIBRALTAR DANS LE SILLAGE DE L’APPROCHE RUSSE

Gibraltar, par contre, essaie une méthode différente. En prenant exemple sur la Russie, au lieu d’essayer de placer les ICO dans un contexte inapproprié, ils sont dans l’optique de considérer les ICO comme un nouveau type d’instrument qui mérite la création d’un nouveau cadre juridique.

Le gouvernement de Gibraltar et la Commission des services financiers (GFSC) ont annoncé cette semaine qu’ils étudieront un projet de loi couvrant la réglementation des ICO sur son territoire. Ce dernier portera sur la façon dont les ICO peuvent promouvoir, vendre et distribuer leurs tokens.

Le ministre du Commerce de Gibraltar, Albert Isola, déclare que toute nouvelle approche devra « … privilégier la protection des consommateurs et la réputation juridique de notre territoire. »

En janvier, une licence a été conçue à cet égard pour les sociétés de la blockchain. Selon Siân Jones, conseiller senior sur DLT (Distributed Ledger Technology) au GFSC, « la réglementation relève de la progression. »

L’une des innovations du projet de loi est l’introduction de sponsors agréés. D’après la formule proposée, pour chaque ICO une personne serait nommée pour assurer le respect des règles en matière de divulgation et de criminalité financière et en assumera la responsabilité en même temps.

Le minuscule territoire britannique de Gibraltar paraît être en voie de devenir un allié inattendu du phénomène des ICO et, par extension, les crypto-monnaies.

Désireuse de consolider sa position sur le plan international, surtout dans un contexte géopolitique dominé par les incertitudes du Brexit, Gibraltar cherche à encourager les sociétés de la blockchain et les ICO à s’implanter dans sa juridiction.

 

Fondé en 2018, journaldutoken.com a pour but de vous livrer tous les développements afférents aux ICOs - les nouvelles technologies propulsées par les start-ups de la blockchain - ainsi que les crypto-monnaies qui y sont associées.

Copyright © Journal Du Token, Paris 2018.

To Top