Actualités

Corée Du Sud: L’assemblée étudie une levée de l’interdiction des ICOs

koree-ico-crypto

Selon l’agence de presse locale Business Korea, l’Assemblée nationale sud-coréenne a fait une proposition officielle pour permettre aux ICOs d’opérer dans le pays.

La population sud-coréenne est peut-être relativement faible, avec environ 50 millions d’habitants, mais elle est tellement enthousiaste à l’égard de la crypto-monnaie que les développements qui s’y produisent ont une influence démesurée. Les rumeurs d’une interdiction coréenne du crpyto-trading ont mis fin au grand bull rally des cryptos : quand la Corée du Sud éternue, c’est tout le monde du crypto qui attrape un rhume.

La ferveur du peuple sud-coréen n’est cependant pas égalée par son gouvernement, qui, craignant une déstabilisation de l’économie, s’est montré jusqu’à présent prudent face à une économie de tokens inspirée par la blockchain qui se développe rapidement. Certains ICOs ont été interdites en septembre 2017, ce qui a conduit de nombreuses startups sud-coréennes à faire passer leurs offres par d’autres territoires comme Hong Kong ou Singapour.

« LA QUATRIÈME RÉVOLUTION INDUSTRIELLE »

Les législateurs suggèrent maintenant que si les ICO se produisent de toute façon, la meilleure façon de protéger les investisseurs est d’inverser l’interdiction et d’instituer un cadre réglementaire.

Une commission spéciale de l’Assemblée nationale sur « la quatrième révolution industrielle » a rapporté que « nous devons former un groupe de travail comprenant des experts privés afin d’améliorer la transparence du commerce des monnaies cryptographiques et d’établir un ordre commercial sain ».

En outre, il faut un nouveau comité pour  » faire systématiquement de la politique blockchain et fournir un soutien industriel efficace ». Ils établiront également « …. une base juridique pour le commerce de crypto-monnaie, y compris l’autorisation des ICO ».

Plus tôt ce mois-ci, les législateurs sud-coréens ont ouvert la possibilité d’un renversement partiel de l’interdiction, demandant que les « organisations publiques et les centres de recherche engagés dans la promotion et le développement de la technologie blockchain » soient autorisés à faire des offres de tokens.

Fondé en 2018, journaldutoken.com a pour but de vous livrer tous les développements afférents aux ICOs - les nouvelles technologies propulsées par les start-ups de la blockchain - ainsi que les crypto-monnaies qui y sont associées.

Copyright © Journal Du Token, Paris 2018.

To Top
%d blogueurs aiment cette page :